• je suis allée m'asseoir

    dans cette petite salle chaude

    où les êtres ne se connaissaient pas 

    d'avant

    (on s'est reconnus d'après mais sur le coup comment le savoir?)

     

    de l'écran sont sortis des mots nouveaux

    (ça faisait longtemps que je n'avais pas entendu de nouveau mots)

    alors en bonne collectionneuse

    je les ai tous attrapés

    avaient-ils un sens

    étaient-ils ordonnés

    fallait-il les comprendre

    je ne le sais pas encore

     

    je sais juste que sous mes paupières

    j'ai dorénavant glissé la peur de ne pas savoir

    et tous ces mots sans sens côte-à-côte

    mes mots de papillon-collectionneuse

    je sais construire des choses qui n'ont pas d'usage

    et c'est là leur unique fonction


    votre commentaire
  • je suis redevenue la fille invisible

    mais tout en transparence

    je n'ai pas éteint mon pavé à images

    je l'ai juste laissé tomber par terre

    et depuis je fais semblant de ne plus savoir lire

     

    mon allemand doux m'a susurré problèmes de communication à l'oreille

    j'ai répondu en dégrafant ma peau pour lui

    montrer les boursouflures piquantes dessous

    tu as vu les oursins sur lesquels je dors?


    votre commentaire
  • écrire trop près de moi ne marche pas quand j'apprivoise des états comme ça

    je te donnerai un poème par jour pour le mois de mai

    je te l'ai promis

    je me le suis promis

    ils auront juste du retard

    j'ai beaucoup de chagrin dans mes jours

    il rend mes doigts engourdis et ma tête très lourde

    j'ai beaucoup de chagrin et des problèmes de kilomètres

    et les deux se mélangent

    parfois

     

    j'essaie de me concentrer sur de très petites choses

    t'écrire j'essaie de me concentrer sur t'écrire

    attends moi un peu

    j'arrive

    avec ma tristesse et mes chaussures délacées

    dans lesquelles je me prends les pieds


    votre commentaire