•  

    je ne suis pas de celles qui aiment à l'endroit - moi j'aime à l'envers j'aime tout en toi; j'aime même trop des fois, j'aime faux oui j'aime faux même que j'aime mal aussi, je t'ai mal aimé tu dis, oui je t'ai mal aimé, et c'est toi qui le disait tu sais ?

    moi je le sais que je ne suis pas de celles qui aiment à l'endroit - moi j'aime à l'envers et je le sais; j'aime te caresser jusqu'au bout du cou pour partir en dessous, partir en dessous de toi et passer sous la porte prendre le vent qui m'emporte pour filer loin de toi - loin de toi et de ton cou que j'aime à l'envers, hein je t'ai désaimé tu le disais toi tu sais ?

    oui je t'ai désappris, j'ai démenti mais moi je n'aime pas à l'endroit et ça tu le savais; moi je suis de celles qui ne savent pas aimer, ou alors à l'envers - moi j'aime à l'envers j'ai parfois le corps fou souvent la tête folle, sûrement car j'aime à l'envers - j'ai le coeur de travers le coeur de traviole


    votre commentaire
  •  

    "Poems are nearer to prayers than to stories, but in poetry there is no one behind the language being prayed to. It is the language itself which has to hear and acknowledge. For the religious poet, the Word is the first attribute of God. In all poetry words are a presence before they are a means of communication."

    John Berger, My Heart, Brief as Photos


    votre commentaire
  • on n'en sort plus, de ces désirs à moitié emmêlés

    - ton corps sur le mien est une buée

    à peine un rêve, moins qu'un souvenir -

    on ne s'en défait plus, de ces promesses à demi-tenues

    - mon corps sur le tien est une fuite

    à peine une nuit, moins qu'un possible -

     

    je ne sais pas danser dans ta moitié d'absence

     


    votre commentaire
  • tu sais cette après-midi les enveloppes m'ont entaillé les yeux j'ai pleuré à demi-voix sans me faire voir

    le moineau me manque et la la la LA photo repasse mille fois un jour sous mes paupières

    au yoga son sourire doux

    dans la rue son pull à vagues à l'odeur d'été et de citronnelle

    sous mes draps la lettre goût homéopathie et lavande

    harnachée à mon vélo ses mains froides froides froides à en glacer mon coeur

    sous la pluie battante la fleur en forme de bleu glissée dans son cou plissé

    les os de sa mâchoire cachés entre deux formules d'analyse

    au déjeuner ses yeux fermés ses yeux brûlés ses yeux fumée

    mamie moineau nous a quittés

    un jour sur deux j'ai toujours de la peine à respirer


    votre commentaire