• "Been called a monster, called a demon, called a freak,
    called a freak

    I'm not an idol, not an angel, not a saint,
    not a saint.

    I walk alone, I always have, I'm not ashamed,
    I'm not ashamed
    I've always been a living nightmare from the cradle to the grave."

    Cradle To The Grave - Five Fingers Death Punch

     

    On se revigore, comme on peut, en se brossant les cheveux au rock métallique, celui qui paillette, qui scintille,
    qui étoile nos révisions, au fin fond de la bibliothèque, noire d'encore et de chagrins empoussiérés,
    incrustés de vieux secrets dans leurs longues robes d'ombre et de nuage.


    votre commentaire
  • J'écris moyen-mignon

    parfois oui; souvent non

    j'écris après pendant avant

    les grandes révisions

    (où l'on perd pied, le souffle, son corps

    on se noie comme les poissons

    mais respirez, allons, respirons !)

    J'écris mille fois; j'écris si peu

    en fermant les bras fermés les yeux

    oublié le coeur fissurées les larmes.

     


    votre commentaire
  • Je sais,

    je n'ai que de la musique à vous offrir, peu de mots,

    peu de mots, pardon,

    - écrasés par les grandes révisions, ils ont bien de la peine à respirer

    ces temps, ils étouffent,

    et moi j'ai la cage poumonique toute enfoncée,

    bien maltraitée par les grands examens, bleuie d'effroi,

    j'ai même

    la respiration suturée quand il s'agit d'entrer

    par la grande porte des étudiants déconfiants.

     

    (mais bientôt, bientôt, si tu m'attends, j'écrirai encore, promis, même que je te ferai lire si tu veux)


    votre commentaire
  • On se balade sur le grand internet,

    on tombe facilement amoureuse

    des voix graves qui hantent nos révisions;

    on tombe doucement sous le charme

    de poumons trop usés qui ne savent respirer que pour chanter,

    de gorges rauques, de soleils chevelus;

    on tombe en admiration

    devant de très vieilles jeunes filles

    des jeunes hommes déjà vieux

    des vidéos à pixels décalés;

    on tombe amoureuse

    de la génération d'avant

    de la musique rauque goût cigarette envolée

    texture feu de cheminée

    parfum envie d'ailleurs

    tu viens ?


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique