• Untitled

    si tu éteins l'écran

    et la lumière

    - débranché le petit coeur,

    éclatés les genoux -

    si tu éteins la nuit

    et la petite douleur glissée sous les intercostaux

    peut-être je pourrais crier encore un peu

    j'ai besoin de cet espace entre moi et l'avenir vide

    pour crier encore un peu

     

    longtemps ?

    peut-être, je ne sais pas,

    mais j'ai un besoin d'un appel d'air

    besoin d'oxygène, de combustion instantanée, j'ai besoin de retrouver ma tristesse

    comme elle l'a toujours été

     

    où sont mes émotions ?

    cachées sous les respirations ?

    étouffées par des respirations-méditations qui s'amusent à m'affiner dans le blanc

    au point où je me perds au fond des verres,

    des mensonges et des nuits aux tables renversées

    (on y dansait la salsa il fut un temps,

    la salsa du bout des doigts,

    la danse du bout des hanches qui me démangent)

     

    mais tout fane depuis quelques heures

    elles sont croquées les hanches en papier ondulé

    depuis hier

    elle a craquée la planche qui retenait ma colonne,

    ce matin à peine

     

    oh

    à perdre haleine dis-moi encore que tu m'aimes

     

    oh

    j'ai besoin d'un espace quelque part dans le vide

    pour pouvoir pleurer encore un peu

    combler le petit trou qui s'émancipe sous mes côtes

     

    on suture avec du sel et de l'oxygène

    0% garanti, 100% naturel, certifié sans homéopathie

    « UntitledOuragan, Laurent Gaudé »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :