• Les mots des autres

     

    "Je n'ai même plus pitié de moi
    Et ne puis exprimer mon tourment de silence
    Tous les mots que j'avais à dire se sont changés en étoiles
    [...]
    j'espérais la fin du monde
    Mais la mienne arrive en sifflant comme un ouragan"

     

    À la Santé

    "[...]
    V

    Que lentement passent les heures
    Comme passe un enterrement

    Tu pleureras l'heure où tu pleures
    Qui passera trop vitement
    Comme passent toutes les heures"

     

    Guillaume Apollinaire, Alcools

     

    « À toute.Maestro. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :