• Ichooooowééééee.

     

    J'ai mal au coeur,
          mal à la société.
          marre de mes ardeurs,
          de mes envies débridées.
    Mes besoins d'amour qui ne font que briller,
                                   qui époussettent mon corps,
    le désinfectant des regards à reluquer,
    amour, que tu es lâche, au travers des détours des rues,
    les autobus, tu les harnaches,
    pour te présenter, beau prince,
    avec dans une main le numéro du plaisir,
            dans ta bouche mille femmes violées,
    et dans ta conscience une ombre
                                     un poème envolé,
    même pas un remord.

    Amour, tu le savais et tu es mort.
    Qui t'a dit que les autobus étaient sans arrêts ?

    ~

    « Liebster Award.Ce qui ne nous tue pas. »

  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Juin 2014 à 16:00

    C'est super beau !!!

    2
    Mardi 3 Juin 2014 à 18:35

    Merci beaucoup ! ^-^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :