• Grande nouvelle !
    Je vais commencer à transcrire mes nouvelles et mes histoires sur ce blog !
    Je suis super fière !
    Bon, ça va me prendre beaucoup de temps, 
    alors ne vous inquiétez pas si rien ne paraît avant un moment, 
    mais c'est promis,
    je commence bientôt !

    3 commentaires
  • Voici la tirade hyperconnue de Cyrano de Bergerac :
    La tirade du nez !

    Christian : Monsieur..., vous avez un nez bien long.
     
    Cyrano Ah ! Non ! C'est un peu court, jeune homme !
    Votre long est bien court....  
    On pouvait dire... oh ! Dieu ! ... bien des choses en somme...
    En variant le ton, —par exemple, tenez :

    Agressif : « moi, monsieur, si j'avais un tel nez,
    Il faudrait sur le champ que je me l'amputasse ! »

    Amical : « mais il doit tremper dans votre tasse :
    Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap ! »

    Descriptif : « c'est un roc ! ... c'est un pic... c'est un cap !
    Que dis-je, c'est un cap ? ... c'est une péninsule ! »


    Curieux : « de quoi sert cette oblongue capsule ?
    D'écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ? »

    Gracieux : « aimez-vous à ce point les oiseaux
    Que paternellement vous vous préoccupâtes
    De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ? »

    Truculent : « ça, monsieur, lorsque vous pétunez,
    La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
    Sans qu'un voisin ne crie au feu de cheminée ? »


    Prévenant : « gardez-vous, votre tête entraînée
    Par ce poids, de tomber en avant sur le sol ! »

    Tendre : « faites-lui faire un petit parasol
    De peur que sa couleur au soleil ne se fane ! »

    Pédant : « l'animal seul, monsieur, qu'Aristophane
    Appelle hippocampelephantocamélos
    Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d'os ! »


    Cavalier : « quoi, l'ami, ce croc est à la mode ?
    Pour pendre son chapeau c'est vraiment très commode ! »

    Emphatique : « aucun vent ne peut, nez magistral,
    T'enrhumer tout entier, excepté le mistral ! »

    Dramatique : « c'est la Mer Rouge quand il saigne ! »

    Admiratif : « pour un parfumeur, quelle enseigne ! »

    Lyrique : « est-ce une conque, êtes-vous un triton ? »

    Naïf : « ce monument, quand le visite-t-on ? »

    Respectueux : « souffrez, monsieur, qu'on vous salue,
    C'est là ce qui s'appelle avoir pignon sur rue ! »


    Campagnard : « hé, ardé ! C'est-y un nez ? Nanain !
    C'est queuqu'navet géant ou ben queuqu'melon nain ! »

    Militaire : « pointez contre cavalerie ! »

    Pratique : « voulez-vous le mettre en loterie ?
    Assurément, monsieur, ce sera le gros lot ! »


    Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
    « Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître
    A détruit l'harmonie ! Il en rougit, le traître ! »

    —Voilà ce qu'à peu près, mon cher, vous m'auriez dit
    Si vous aviez un peu de lettres et d'esprit :
    Mais d'esprit, ô le plus lamentable des êtres,
    Vous n'en eûtes jamais un atome, et de lettres
    Vous n'avez que les trois qui forment le mot : sot !

    Eussiez-vous eu, d'ailleurs, l'invention qu'il faut
    Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,
    Me servir toutes ces folles plaisanteries,
    Que vous n'en eussiez pas articulé le quart
    De la moitié du commencement d'une, car
    Je me les sers moi-même, avec assez de verve,
    Mais je ne permets pas qu'un autre me les serve.


    Voilà ! C'est vraiment cool comme tirade
    mais le mieux c'est quand même de le voir en film.


    Il y a plusieurs versions disponibles
    mais je vous conseille
    celle où Gérard Depardieu joue Cyrano
    car c'est un super acteur ! 

     


    5 commentaires

  • 5 commentaires
  • Ces temps-ci je n'allais pas très bien jusqu'à ce que je trouve un article dans un magazine qui parlait du courage.
    Du coup, je vais mieux parce que je me dit qu'il y a des gens qui sont en bien plus mauvaise posture que moi
    et que ce n'est pas cool de me plaindre de petits trucs insignifiants alors que d'autres meurent de faim ou de soif parce qu'ils sont trop pauvres ...

    Voilà ce que j'ai dégoté dans ce livre :

    Allemand : Mut
    Anglais : Courage
    Arabe : Fsojaa
    Chinois : Yong gazn
    Croate : Hrabrost
    Espagnol : Coraje
    Grec : Zarròs
    Hébreu : Iosmah
    Hindou : Himmat
    Hollandais : Moed
    Indonésien : Semangàt
     Italien : Coraggio
    Japonais : Yuuki
    Latin : Fortitudo
    Novégien : Mot
    Phillipin : Tapang
    Portugais : Coragen
    Roumain : Curaj
    Russe : Hrabrost
    Serbe : Hrabrost
    Slovène : Pogum
    Suédois : Mod
    Swahili : Jasiri
    Tibétain : Lo-kòk

    Du coup, maintenant à chaque coup de blues, je me récite mes préférés, et ça va mieux !

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique