• 9.05

    sous mon spleen se dessinent des bêtes de foire, des entonnoirs, des épines adolescentes,
    une allure fringuante, un déguisement d'adulte, des boucles et des boucles de cheveux roux
    un peu rêches, un peu doux

    sous mon spleen se replient un teint blafard, deux amis chéris un mari trahi,
    une fête où les invités dansent seuls dans le jardin
    trois morceaux de rêves (il manque le quatrième)
    un chapeau pour sainte catherine et de la catharsis à n'en plus finir
    (j'ai besoin de l'entendre de ta voix de ta voix à toi)

    sous mon spleen se glissent entre deux veines violettes comme mes cheveux de rêve
    un grain de beauté sous le poignet droit et un grain de folie sous le sein gauche
    (de la colère que j'allonge dans les hautes herbes, l'espoir fou du compost rapide rapide)
    de la culpabilité (une vieille amie) et cette folle envie d'être aimée même en arrogante-distante

    « 8.0510.05 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :