• (jour 21)

     

    j'erre en poésie comme une funambule

    je m'en absente

    je m'en absous

    toujours je la ramène contre ma vie pour en extraire les thèmes 

    (pour écrire vrai il faut que l'encre coule du coeur)

    toujours je l'éloigne pour cesser de ne parler que de moi 

    et tout le jeu consiste à trancher un à un les liens 

    entre moi et moi

    (à trouver l'équilibre 

    entre moi et moi)

    un à un trancher les cordages

    pour continuer à écrire vrai sans me raconter

    un à un les trancher et simplement se rendre compte

    que je n'arrive pas à écrire d'ailleurs 

     

    je suis depuis longtemps - presque depuis toujours 

    une fausse poète, écrivaine de pacotille

    avec en bandoulière ma poésie comme thérapie personnelle

    j'écris depuis longtemps - presque depuis toujours

    je ne sais pas penser sans encre et mots

    je ne sais pas réfléchir autrement qu'à l'écrit

     

    alors je lâche prise

    sur mes grands rêves de recueils et de nouvelles

    je berce en secret quelques romans très proche de mon coeur

    je ne crée des couvertures que pour mes yeux propres

    sur des pages que je me dédicace à moi-même 

    je joue à l'autrice, je me fais des promesses de littéraires 

    et toujours j'oscille, funambule, entre écrire beau et écrire vrai 


    votre commentaire
  • (jour 19)

     

    de la voix velours j'ai tout       : les images qu'il m'a offertes et    peine de monter l'escalier beige et    soulagement de me rencontrer de l'autre       du miroir et le pouvoir d'écouter       les sons pour soudainement ne plus     entendre un seul et cette expression “       une ferrari de l'émotionnel” et la                  de faire un pas en avant              seule et la couleur de la          enfoncée dans la tourbe la texture     sa poignée la forme du chambranle     le pardon c'est grave il a      pardon clara mais c'est très grave     qui est arrivé et bravo il    dit aussi il a dit bravo clara


    2 commentaires
  • (jour 18)

     

    il n'est pas dit que les fougères savent chanter: c'est une conclusion inhabituelle elle me chuchote. et que fais-tu alors du bruissement de leurs longues feuilles sur la mousse encore humide? je m'entête: pas un chant, juste un mensonge. il est si facile de croire à la main tendue d'une liane qui se déshabille pour tes yeux seuls. c'est indolore jusqu'au jour où tu découvres qu'elle a foré jusqu'à ton coeur. lorsque ta poitrine se décline plus nid de termites que bunker anti-atomique, aucun cataplasme ne saura colmater le tout. l'heure des chants est close. c'est la gorge rêche d'avoir trop aimé qu'on s'endort pour un sommeil sans repos. on meurt de soif auprès de la fontaine: son eau n'est ni pour les évadés ni pour les irrésolus. il y a dans cette danse un absolu qui s'ignore: celui des âmes qui veulent tout vivre. qui peuvent tout vivre. ces fougères qui ont l'âme assez extensible pour en extraire toutes les émotions à l'état net. les fougères ne chantent jamais je répète: elles hurlent. elles vociférent. elles tempêtent et fracassent et broient. elles savent qu'il n'y a que le cri pour retranscrire ce que c'est de vivre.


    votre commentaire
  • (jour 17)

     

    liste de mes endroits préférés:

    très loin dans la mer, là où le corps n'est plus un tout mais un très petit, petit rien

    le caillou plat en haut de la pinède la nuit

    sur ma bicyclette rose

    entre les lignes 

    liste de nos succès:

    quatre

    liste de ce que j'ai retrouvé:

    l'envie d'apprendre (et dieu sait que je l'avais perdue depuis longtemps)

    le maillot aux coquelicots qui date d'un très vieux poème

    liste de ce que j'ai perdu:

    sa confiance

    liste de plantes reçues ou données:

    la crassula aux coeurs en feuille

    le ficus de maman

    la glycine bouturée et offerte au cycliste belge

    liste de mes petits bonheurs:

    son rire

    -

    son rire

    liste de ce que je ne suis plus:

    à toi


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique